RADIO(S)



Une campagne électorale bière à la main sur fond de chant populaire. C'est la stratégie de Markus Söder pour contrer l'extrême droite. Selon lui, pour conserver ses électeurs, il faut mettre en avant les traditions bavaroises et l'avenir catholique de la région. En tant que président de la Bavière (Allemagne), sa décision la plus marquante aura été d'imposer des crucifix dans tous les bâtiments publics.

Un pari risqué

Markus Söder considère que l'identité de la Bavière est en danger, notamment à cause de l'immigration. L'été dernier, devant les caméras, il a demandé à la police régionale de rétablir les contrôles mobiles à la frontière autrichienne. Cette politique est bien plus à droite que celle d'Angela Merkel, son alliée au plan national. Face à ce comportement décomplexé sur la forme comme sur le fond, les Bavarois sont partagés. Le pari est risqué : d'après les récents sondages, il n'a pas fait baisser l'extrême droite et a fait fuir vers la gauche les modérés de son camp.

Le JT
Les autres sujets du JT
Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne/allemagne-markus-soder-le-trump-de-baviere_2981391.html#xtor=RSS-3-[monde]
Partager