RADIO(S)



#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans la Manche, la plage de sable est immense, mais derrière les belles images, la mer rogne un peu plus à chaque tempête. Avec une brèche dans la dune, la mer pourrait rejoindre les eaux du Havre de la Venlée, une zone submersible à marée haute et menacer les habitations. Pour éviter le pire, plusieurs mesures sont prises à Bricqueville-sur-Mer, comme le réensablement, la pose de clôtures et de pieux hydrauliques. Les 150 000 euros de travaux sont à 80% pris en charge par l'État. 

Une érosion côtière qui s'accentue 

À Gouville-sur-mer, la commune a sorti le grand jeu, en installant en 2017 un géotube rempli de sable pour protéger la plage. L'opération a coûté 800 000 euros. Mais au bout de la structure, le recul de la dune se poursuit. L'ensablement de la plage principale a cependant été préservé. Un camping et une vaste zone économique se situent derrière la dune et sont en dessous du niveau de la mer. Une course contre la montre est engagée et le maire, Éric Beaufils, est prêt à ouvrir une deuxième tranche de travaux. Sur la façade ouest du département de la Manche, l'érosion côtière s'accentue et 27 communes font appel aux services de l'État pour parer au plus pressé. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/cop24/climat-le-littoral-francais-recule_3087935.html#xtor=RSS-3-[monde/environnement]
Partager