RADIO(S)



Paradise est en cendres. La ville de 27 000 habitants a été rayée de la carte par l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de la Californie. Dans ce qui reste de la maison de retraite, pour "Envoyé spécial", les journalistes Yvan Martinet et Manon Descoubès ont découvert un Pompéi des temps modernes. Superposées aux images de désolation qu'ils ont filmées, les photos de l'endroit feutré d'avant l'incendie rendent l'ampleur de la catastrophe encore plus frappante.

Le 8 novembre 2018 au matin, les pensionnaires les plus matinaux sont déjà attablés pour le petit déjeuner. Et soudain, le brasier. Depuis, tout semble figé.

Surpris par les flammes à l'heure du petit déjeuner

Dans la salle dévastée, une petite table est encore debout. Face à elle, l'ossature d'une chaise. Les couverts, les tasses, soucoupes, coquetiers sont encore là, recouverts de cendres. Dans les assiettes, des gaufres noircies, des parts de tarte à peine entamées.

A l'extérieur, les carcasses noires d'un fauteuil roulant calciné et d'un déambulateur abandonné. Etonnamment intactes, ces photos rassemblées par une pensionnaire, pour les emporter alors que le feu arrive à toute vitesse. Elle n'aura pas eu le temps de le faire.

Extrait de "Californie, un paradis en cendres", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 6 décembre 2018.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/incendies-en-californie/video-paradise-californie-apres-l-incendie-un-pompei-des-temps-modernes_3087613.html#xtor=RSS-3-[monde]
Partager