RADIO(S)



En un cliché, l'hostilité de la Maison-Blanche envers la presse est résumée. On y voit le président pointer un doigt accusateur et un reporter qui refuse de lâcher le micro. Au milieu, une stagiaire est prise entre deux feux. Derrière l'image, on peut lire le symbole du divorce consommé entre Donald Trump et les journalistes, qu'il adore détester. Quand Jim Acosta de CNN s'empare du micro, le président, galvanisé par les résultats des élections de mi-mandat, affiche clairement son mépris. Il exècre CNN, qu'il accuse de diffuser de fausses informations. "Si vous faisiez du bon boulot, vos audiences seraient meilleures", a-t-il lancé au journaliste.

Accusé d'agression

Mais le reporter insiste, et cela met Donald Trump hors de lui. Il lui dit "Ça suffit !" à huit reprises, exigeant, le doigt tendu et menaçant, que le journaliste lâche le micro. C'est là que la stagiaire entre en scène, chargée de récupérer le micro. Elle tente trois fois, mais Jim Acosta s'agrippe. La Maison-Blanche se saisit du geste du reporter pour le punir. Car dans la foulée, un tweet de la porte-parole du président l'accuse d'agression. L'accréditation de Jim Acosta, qui couvre la présidence depuis cinq ans, a été suspendue sur le champ.

Le JT
Les autres sujets du JT
Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/derriere-l-image-un-journaliste-de-cnn-s-accroche-avec-donald-trump_3024875.html#xtor=RSS-3-[monde]
Partager